CONTACT
  • CLINIQUE VÉTÉRINAIRE DES TERMES
    ZA DES TERMES RD 908
    13 124 PEYPIN
  • 04 42 62 14 96

HORAIRES
DU LUNDI AU VENDREDI
matin : 9h à 12h30
après-midi : 14h à 19h

SAMEDI
9h à 16h sans interruption

APPEL D'URGENCE
les urgences sont assurées les DIMANCHES, NUITS ET JOURS FÉRIÉS sur appel téléphonique au :
04 42 62 14 96
Nous suivre sur Facebook
Les Conseils

LA DIARRHÉE CHRONIQUE DU CHIEN

EDITO
Dr Vétérinaire Marc VEILLY

La diarrhée chronique
est un phénomène fréquent chez le chien dont les causes et la gravité sont variées. L'observation, par le propriétaire, des différentes caractéristiques de cette affection (volume, fréquence, aspect des selles, perte de poids etc.. .) est primordiale car elle permettra au vétérinaire praticien de mener au mieux les investigations et les traitements nécessaires, qu'il s'agisse de règles d'hygiène alimentaire et/ou de traitement médical. 

Un chien a la diarrhée lorsque ses selles deviennent plus fréquentes, plus liquides et, dans certains cas, plus volumineuses. La diarrhée devient chronique lorsqu'elle persiste depuis plusieurs semaines ou lorsqu'elle récidive après le traitement correct d’un épisode de diarrhée aigue. Pour comprendre les conséquences de la diarrhée selon qu'elle est provoquée par un dysfonctionnement de l intestin grêle ou du côlon, il faut se souvenir que l'intestin grêle joue un rôle essentiel dans la digestion et l'absorption des aliments (assimilation) tandis que le gros intestin ou côlon est l'organe essentiel de la régulation des échanges d'eau dans le tube digestif et de la vitesse du transit (stockage des selles et rôle dans la défécation). Le dysfonctionnement de l'intestin grêle a des causes et des conséquences très différentes de celles des troubles siégeant dans le côlon. Ceci permet de distinguer, selon l aspect clinique et les caractères des selles, le syndrome de maldigestion-malabsorption (ou syndrome de malassimilation) du syndrome colique (ou de colopathie). 

 

Le syndrome de malassimilation



Conséquences
Les conséquences de la malassimilation sur l'état général sont importantes : le chien s'amaigrit progressivement alors que son appétit est souvent augmenté; il perd son entrain habituel. Dans certains cas graves, lorsque l'atteinte de l'intestin grêle s'accompagne d'une fuite de protéines, on peut remarquer l'apparition d'œdèmes siégeant sur les membres ou sur les zones basses du thorax et de l'abdomen (syndrome d'entéropathie exsudative).


Traitement

Alimentaire

Un aspect essentiel du traitement des diarrhées chroniques consiste à améliorer la digestibilité de la ration ce qui en favorise l'absorption dans l'intestin grêle, tout en réduisant les sécrétions digestives et la croissance de la flore microbienne intestinale grâce à la diminution des résidus fermentescibles. Ces aliments hyperdigestibles se trouvent actuellement dans le commerce. Lorsque la diarrhée chronique est liée à un état d'hypersensibilité alimentaire ou à un état allergique, les aliments hypoallergéniques comportent des protéines provenant d'ingrédients ne provoquant pas de réaction d'hypersensibilité, c'est-à- dire ne comportant ni lait, ni viande de bœuf, ni blé. Ces aliments apportent des glucides hautement digestibles et dépourvus de gluten (riz, tapioca). Lors de diarrhée associée à une colopathie, l'utilisation d'un aliment riche en fibres est recommandée à condition d'utiliser des fibres solubles par exemple sous forme de psyllium que l'on trouve dans le son d'avoine.

Médical

Le traitement médical d'un chien atteint de diarrhée chronique varie en fonction du diagnostic de la cause. L'antibiothérapie doit être utilisée lorsque la diarrhée est due à une prolifération bactérienne. Elle sera utilisée pendant au moins 4 semaines mais elle peut entraîner, lorsqu'elle n'est pas indispensable, un déséquilibre de la flore que l'on peut combattre à l'aide de probiotiques, médicaments à base de micro-organismes vivants non pathogènes susceptibles de recoloniser le tube digestif. Les anti-inflammatoires stéroïdiens peuvent être nécessaires pour réduire la réponse immunitaire du tube digestif. En revanche, les modificateurs du transit digestif sont peu utilisés dans le traitement des diarrhées chroniques. On préfère le plus souvent prescrire des médicaments renforçant le tonus musculaire du côlon tels que les opiacés qui réduisent rapidement la diarrhée. L'emploi des anti-spasmodiques n'est recommandé qu'en cas de douleur intestinale car l'hypomotilité dont ils sont responsables favorise la prolifération bactérienne.

Sources:
Directeur de la publication: Yvette Schmidt - Rédacteur en chef: Dr Marc Veilly
Editeur: Masterfoods - BP7 - 45 550 St-Denis-de-l'Hôtel
Ce dossier a été réalisé en collaboration avec le Syndicat National des Vétérinaires d'Exercice Libéral, le Syndicat des Vétérinaires de la Région Paris-Ile-de-France et l'Association Française des Vétérinaires pour Animaux de Compagnie.
Réalisation: Créaset - Orléans





< Retour sommaire

Précédent Suivant