CONTACT
  • CLINIQUE VÉTÉRINAIRE DES TERMES
    ZA DES TERMES RD 908
    13 124 PEYPIN
  • 04 42 62 14 96

HORAIRES
DU LUNDI AU VENDREDI
matin : 9h à 12h30
après-midi : 14h à 19h

SAMEDI
9h à 16h sans interruption

APPEL D'URGENCE
les urgences sont assurées les DIMANCHES, NUITS ET JOURS FÉRIÉS sur appel téléphonique au :
04 42 62 14 96
Nous suivre sur Facebook
Les Conseils

L'ANOREXIE CHEZ LE CHAT

EDITO
Dr Vétérinaire Marc VEILLY
Une perte d'appétit chez votre chat sur une durée de quelques jours n'est pas inquiétante si elle ne s'accompagne pas d'une baisse de forme de votre animal. Dans le cas contraire, il est souhaitable d'observer son comportement et de consulter votre vétérinaire traitant. En effet, plus le diagnostic de l'anorexie aura été établi de façon précoce, plus efficace sera le traitement.

Dans notre société, un bon appétit est le garant d'une bonne santé aussi bien pour l'homme que pour l'animal. L'image idéale d'un chat bien portant, consommant rapidement et avec délectation sa gamelle, est d'ailleurs très souvent utilisée dans la publicité. C'est pourquoi l'anorexie, qui correspond à une perte ou une diminution de l'appétit, est un symptôme qui inquiète. Chez le chat, l'anorexie est un signe clinique fréquent et peu spécifique d'une affection en particulier. Néanmoins, elle ne doit être négligée ni par le propriétaire, ni par son vétérinaire car elle peut être l'indicateur d'une maladie sous-jacente plus grave.
Comment se manifeste l'anorexie ?
L'anorexie peut survenir de manière brutale (suite à un abcès dentaire, par exemple). Elle est alors aisément détectée et entraîne généralement une consultation précoce. Mais elle peut également se développer progressivement, en particulier chez le chat vieillissant, et sa détection est alors moins évidente. L'animal commence par consommer moins ou par devenir «plus difficile». Cette attitude est parfois normale et elle ne doit pas inquiéter si le chat conserve une bonne forme physique par ailleurs. Mais si cette baisse de l'appétit s'accompagne d'une fatigue, d'une faiblesse ou d'un amaigrissement, il convient de s'en préoccuper et donc d'en rechercher l'origine.
 
CONCLUSION
Les propriétaires de chats en surpoids doivent être encore plus attentifs à l’appétit de leur animal. C’est une erreur de croire que leur embonpoint leur permet de mieux tolérer une période d’anorexie. Au contraire, ces derniers sont prédisposés au développement de la lipidose hépatique lors d’une perte d’appétit brutale. Chez les chats en surpoids, il est impératif de prévenir votre vétérinaire dès que l’anorexie dure plus de 48 heures.
 
Sources:
Directeur de la publication: Yvette Schmidt - Rédacteur en chef: Dr Marc Veilly
Editeur: Masterfoods - BP7 - 45 550 St-Denis-de-l'Hôtel
Ce dossier a été réalisé en collaboration avec le Syndicat National des Vétérinaires d'Exercice Libéral, le Syndicat des Vétérinaires de la Région Paris-Ile-de-France et l'Association Française des Vétérinaires pour Animaux de Compagnie.
Réalisation: Créaset - Orléans



< Retour sommaire
Précédent Suivant